Notre Elprovado Top 3 Chauffage du bois recommandations professionnelles 2021

ATMOS Gazéificateur bois DC 18 GSE 19 kW chauffage au bois

  • Bafa chaudière à bois de l’atmos. Puissance nominale: 19 kW.
  • Grâce à l’excellente combustion de l’Atmos 18GSE, il n’y a guère d’effort de nettoyage et la commande simple de la chaudière peut être utilisé par tout le monde. La chambre de combustion est conçue pour un comportement d’incendie optimal, la géométrie de l’espace de remplissage évite ce que l’on appelle holbrand. En outre, sa chambre de combustion offre suffisamment d’espace pour le bois pour créer de longs intervalles de bois.

Bois de chauffage : colonnes · Sciages · Stockage · Chauffage

  • Eiber, Hans (Auteur)
  • 160 pages - 07.04.2017 (date de publication) - BLV, un imprint de GRÄFE UND UNZER Verlag GmbH (éditeur)

Dernière mise à jour le 11.05.2021 / Liens d'affiliation / Images de l'API Amazon Product Advertising

Notre Elprovado Top 3 Gagnant du prix Chauffage du bois 2021

Bois de chauffage : colonnes · Sciages · Stockage · Chauffage

  • Eiber, Hans (Auteur)
  • 160 pages - 07.04.2017 (date de publication) - BLV, un imprint de GRÄFE UND UNZER Verlag GmbH (éditeur)

ATMOS Gazéificateur bois DC 18 GSE 19 kW chauffage au bois

  • Bafa chaudière à bois de l’atmos. Puissance nominale: 19 kW.
  • Grâce à l’excellente combustion de l’Atmos 18GSE, il n’y a guère d’effort de nettoyage et la commande simple de la chaudière peut être utilisé par tout le monde. La chambre de combustion est conçue pour un comportement d’incendie optimal, la géométrie de l’espace de remplissage évite ce que l’on appelle holbrand. En outre, sa chambre de combustion offre suffisamment d’espace pour le bois pour créer de longs intervalles de bois.

Dernière mise à jour le 11.05.2021 / Liens d'affiliation / Images de l'API Amazon Product Advertising

Qu’est-ce qu’un chauffage au bois ?

Les chauffages au bois sont des appareils de chauffage capables de brûler le combustible du bois et le combustible à biomasse boisé. En général, l’appareil se compose d’une chambre de feu fermée avec commande d’air réglable.

Comme pour tous les appareils de chauffage calcinés, le four (désignation pour les appareils individuels) ou la chaudière (désignation pour les systèmes de chauffage) est aéré par une gâchette appropriée, la cheminée, qui y est raccordée. Les gaz de combustion doivent être plus chauds que la température extérieure pour s’assurer qu’ils sont extraits de la chambre incendiaire et de la cheminée sous forme de gaz de fumée. Conçu comme chauffage de bâtiment, la chaleur utile qui en résulte sert à chauffer les locaux ou les bâtiments.

Tableau de scène Chauffage du bois

Qu’est-ce qu’on fait d’un chauffage au bois ?

Les chauffages au bois modernes offrent un usage bien plus confortable grâce à leurs possibilités de commande que ne le laissent supposer des finitions classiques simples, alimentées par des bûches. Ils promettent des prix de l’énergie bas et constants grâce au bois de combustible renouvelable. Le bilan climatique neutre qui en résulte permet aux personnes soucieuses de l’environnement d’avoir un confort de chauffage approprié. Le chauffage au bois constitue donc un bon complément ou une alternative aux systèmes de chauffage basés sur les combustibles fossiles.

Elprovado Conseil de l'éditeur

Vous le saviez ?

Quand le premier chauffage au bois a-t-il été mis au point ? La plus ancienne preuve connue de l’intervention d’incendie contrôlée est celle des aschefs de la grotte de Wonderwerk en Afrique du Sud, vieux d’un million d’années. Le premier four à bois a été breveté à Strasbourg en 1557. Ce n’est que deux siècles plus tard que la révolution industrielle a permis de faire du fer un matériau bon marché et usuel. En tant que biens de consommation de haute qualité, ces fours ne se sont donc répandus que progressivement. Le premier chauffage à eau chaude a été développé par le Suédois Marten Trifvald 1716 pour le chauffage d’une serre à Newcastle, en Angleterre. Selon la Deutsche Energieholz- und Pelletverbandes (DEPV), fin 2015, le parc total des installations de pellets était de 390.500. La part du lion - à savoir 246.000 installations - a été atteinte par le chauffage central à pellets et par les fours à granulés d’eau d’une puissance inférieure à 50 kW.

Qu’est-ce que vous devez garder à l’esprit si vous voulez acheter un chauffage au bois ?

Service après-vente sur site

La possibilité de service après-vente sur place est le critère le plus important pour nous pour notre comparaison de chauffage au bois. Pour ce faire, il est recommandé d’envoyer une demande au fournisseur afin de se préparer aux surprises imprévues.

La mise en place ou la mise en service sans monteur contractuel légitimé par le fabricant fait perdre la garantie du chauffage au bois selon certaines indications mentionnées dans le manuel d’utilisation. S’il n’y a pas de service pour la première mise en service, la colère est préprogrammée: sans réglages de base, pas de réception du balayeur de cheminée, sans réception par le ramoneur, pas de licence d’exploitation et pas de licence d’exploitation de la BAFA.

Ergonomie

L’effort d’utilisation et d’entretien nécessaire peut être facilité si les chauffages en bois disposent d’un coup de porte des deux côtés ainsi que d’une grande porte de remplissage. Une salle de remplissage suffisamment spacieuse permet une plus grande durée de combustion grâce à de longs intervalles de rattrapage. Les formes compactes permettent une plus grande flexibilité lors de l’installation. Un confort particulier vous promet une possibilité d’utilisation par smartphone.

Technique

Il s’agit notamment de l’utilisation d’aciers chaudronniers d’une épaisseur suffisante ainsi que d’un éventuel revêtement céramique de l’espace de combustion. Si l’efficacité est élevée, cela se reflète dans la diminution de l’utilisation de l’électricité et du combustible. La présence d’une sonde lambda en est la preuve.

Garantie

L’avantage est une garantie dont la portée va au-delà de la garantie légale et comprend également le service et le montage.

Éligibilité

L’éligibilité des chauffages au bois par l’Office fédéral de l’économie et du contrôle des exportations suppose le respect de la 1ère BImschV (2ème étape). Même si la BAFA subordonne la décision de promotion à des conditions qui ne seront pas toujours applicables, on peut s’attendre à une faible émission de poussières en service pour les appareils ainsi annoncés.

Comment fonctionne le chauffage au bois ?

Contrairement à un poêle de bain, de cuisinière ou de cheminée chauffé au bois, qui ne chauffe que l’espace d’installation, les chauffages au bois modernes détournent leur chaleur vers un chauffage central. Deux principes de construction feront ici la distinction:

Poêles-cheminées avec réservoir d’eau en aval et chaudières à carburateur à bois

Par l’intermédiaire du registre d’eau, le poêle-cheminée, équipé en conséquence, érige environ la moitié et les deux tiers au chauffage central. C’est pourquoi cette forme de chauffage au bois convient pour un soutien facile au chauffage central tout en exigeant une forte chaleur sur le terrain d’installation.

Toutefois, la solution la plus confortable, la plus respectueuse de l’environnement et la plus économique sont obtenues par le chauffage au bois, dont l’espace de combustion est rincé pour produire de l’eau chaude. De tels chauffages au bois avec des chaudières à gazéification à bois sont particulièrement adaptés au chauffage des habitations à faible consommation d’énergie. C’est notamment le cas lorsque le réservoir tampon correspondant est suffisamment grand pour que la chaudière à gazéification à bois puisse être exploitée à pleine charge pendant la durée de combustion. En cas de fonctionnement à l’optimum énergétique, la chaleur maintenue dans le réservoir tampon est alors suffisante pour plusieurs jours en fonction des besoins. Ainsi, le chauffage central au bois devient aussi la façon la plus économique de chauffer confortablement.

Quels sont les différents chauffages au bois et qu’est-ce qui les caractérise ?

Les chauffages au bois se distinguent principalement par leur matériau de combustion. Pour l’utilisation des chauffages au bois spécialisés, le marché propose des combustibles à base de bois et des combustibles correspondants, qui peuvent être classés en quatre catégories selon la définition de l’utilisation:

Briquettes en boisLes briquettes de bois sont fabriquées par pressage mécanique de restes secs et non traités, tels que des copeaux de bois ou de la sciure. La taille et la résistance des briquettes en bois sont conformes aux exigences posées par les chauffages au bois correspondants. Les briquettes en bois dur présentent des avantages en ce qui concerne le comportement de combustion et la réduction de l’exposition aux particules fines par rapport à celles en bois tendre résineux.
Copeaux de boisLes copeaux de bois proviennent de bois broyé et naturel; ils sont offerts avec ou sans écorce.
Granulés de boisLes granulés de bois ont une valeur énergétique élevée — ils forment la forme la plus compressée de l’énergie du bois disponible. Comme les briquettes de bois, ces pressants en forme de bâtonnets. La différence se situe uniquement dans le diamètre inférieur des granulés de bois, qui est ici inférieur à 25 millimètres. En raison de cette dimension, les granulés de bois peuvent être traités presque de la même manière que le combustible liquide; Par exemple, ils peuvent être pompés dans l’espace de stockage et les chaudières de chauffage à pellets. Les chaudières à granulés de bois sont réglables sur une plage de 30% de la puissance nominale. De courtes phases de combustion, avec des périodes d’échauffement aussi fréquentes, ont un effet négatif sur l’efficacité du combustible. Afin d’améliorer l’efficacité énergétique et la réduction des émissions polluantes qui en découle, il est donc recommandé de combiner le chauffage à pellets et le stockage tampon.
Bois de chêneLe bois de chêne est un bois de chauffage fendu dans le sens longitudinal, appelé bois brut dans la sylviculture.
ComparaisonPellets: 4,9 kWh/kg
Hêtre (bois de chêne) avec 20 % d’humidité: 4,08 kWh/kg
Hêtre (bois de chêne) avec 45 % d’humidité: 2,61 kWh/kg
Fuel-oil (DIN 51603-1): 11,83 kWh/kg

En outre, le marché propose des installations qui, en tant qu’appareils combinés, sont équipées d’une chaudière à combustible solide. La possibilité de combustion avec divers combustibles solides, y compris le charbon et les briquettes, permet une plus grande flexibilité.

Elprovado Conseil de l'éditeur

Qu’est-ce qu’il faut dépenser pour un bon chauffage au bois dans les achats ?

Un investissement d’environ EUR 5.700,00 est nécessaire pour une chaudière à gazéification respectueuse de l’environnement. Pour ce faire, un chauffage à pellets d’une puissance de chauffage comprise entre 15 et 20 kW est disponible, ce qui devrait être suffisant pour une maison individuelle moyenne. D’autres frais d’installation et d’installation doivent également être pris en compte. En contrepartie, il est possible d’explorer les possibilités d’aide de l’État; ces montants s’élèvent à 3,500,00 euros.

Quels sont les fabricants de chauffage au bois ?

  • Atmos
  • Buderus
  • Eko-Vimar Orlanski
  • Güde
  • Haas+Sohn
  • Italiana Camini
  • Kostrzewa
  • KWB
  • La Nordica Extraflame
  • Nemaxx
  • NIBU-Tec
  • Optima
  • Pelltech
  • Per-Eko
  • Rowi
  • Schenger
  • SSP (Proburner)
  • ThermoFlux
  • Viessmann

Quels sont les avantages et les inconvénients du chauffage au bois ?

Avantages

  • Alternative au chauffage au fuel et au gaz
  • Éligibilité du BAFA
  • Coûts de l’énergie
  • Respect de l’environnement

Désavantage

  • Charge de travail
  • Poussières fines

Conclusion

Celui qui ne craint pas les frais d’entretien légèrement élevés par rapport aux appareils de chauffage conventionnels, obtient avec un chauffage au bois un appareil techniquement intéressant et respectueux de l’environnement, avec lequel on peut économiser des coûts énergétiques. Les chauffages à pellets, en particulier, sont à la mode et constituent une véritable alternative au chauffage au fuel et au gaz.

By